• Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    «Papa, je vais bien. J'ai dormi dans un buisson et il y avait des kangourous» a expliqué le petit Simon lorsqu'il a retrouvé sa famille après 24 heures d'angoisse. Cet enfant de 7 ans, perdu dans le bush du Sud de l'Australie après un pique-nique familial, a été protégé de la nuit glaciale par un wallaby. Simon et sa famille dejeunaient samedi dans la réserve naturelle de Deep Creek située dans une péninsule à l'extrême-sud de l'île continent. Le petit garçon s'est aventuré dans la nature à la recherche de fleurs pour sa mère. Il s'est rapidement perdu et a erré dans la brousse pendant plusieurs heures. Un marsupial a croisé sa route, mangé les fleurs qu'il tenait à la main et s'est endormi à côté de lui lorsque la nuit est tombée. Problème : le thermomètre est descendu jusqu'à 3°C car c'est l'hiver dans l'hémisphère sud. Sans la chaleur de l'animal, les chances de survie de Simon étaient minces. «Je pense que c'était un miracle. Sa veste sentait le kangourou, la brousse et le kangourou» a détaillé la mère, Linda, au micro de la chaîne 7News. Malgré un important dispositif de recherches, notamment plusieurs hélicoptères, les pompiers n'ont retrouvé le garçon que le lendemain. Il les attendait à 500 mètres du lieu de sa disparition. Simon n'a pas été traumatisé par l'expérience et parle d'une «aventure» qui lui aura laissé tout de même quelques égratignures et un sacré souvenir.

    Source : http://www.leparisien.fr/faits-divers/video-australie-un-kangourou-sauve-un-petit-garcon-perdu-08-08-2013-3038801.php

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • VIDEO. La mystérieuse apparition filmée dans les Vosges

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Le fait divers du jour : une balle accidentellement logée dans le crâne de sa femme (enceinte)

    CARPENTRAS - La future mère a reçu une balle entre les yeux, balle qui se trouve toujours dans son cerveau. Miraculeusement, elle se porte bien et a accouché. Quant à son homme, il a écopé de 500 euros d'amende pour un geste "imprudent".

    Le fait divers du jour : une balle accidentellement logée dans le crâne de sa femme (enceinte)

     

    Metronews a fait le tour de la presse et vous livre le fait divers du jour...

    L'affaire rapportée samedi par Vaucluse Matin, l'édition locale du Dauphiné, ne date pas d'hier, mais elle est si invraisemblable que nous avons décidé de vous la relater, d'autant qu'un jugement vient d'être rendu. Le 15 juillet dernier, vers neuf heures, sans le vouloir, un homme âgé d'une trentaine d'années a tiré une balle entre les yeux de sa compagne, enceinte. Qu'on se rassure, cette dernière a survécu et a d'ailleurs accouché depuis les faits.

    Un flingue dans la télé

    Alors qu'il déplaçait un combiné téléviseur-magnétoscope que venait de leur offrir le père de cette dernière, le Carpentrassien a découvert une arme de poing glissée dans la fente destinée à accueillir les cassettes VHS. Surpris, il a appelé sa compagne pour lui montrer sa trouvaille. La jeune femme a imaginé que l'engin dissimulé dans l'appareil appartenait à son frère, quant au tireur involontaire, il s'est figuré qu'il s'agissait d'une arme factice.

    Pour en convaincre la mère de son futur enfant, non sans avoir au préalable retiré le chargeur, précise Le Dauphiné, il lui a braqué le canon entre les yeux et a pressé la gâchette, ouvrant le feu à la grande surprise de tous deux. L'arme n'avait rien d'un jouet et un projectile est donc venu se loger dans le cerveau de la future maman.

    Une balle dans la tête mais, aucune séquelle

    Aussi incroyable que cela soit, la jeune femme est restée consciente et n'a pas ressenti de douleur. Le couple effaré a alors alerté les secours, pompiers et policiers. Une balle en pleine tête, la victime a été transférée à Marseille, où les chirurgiens ont constaté que le projectile n'avait pas fait de dégâts et ne devrait pas en causer. En conséquence, la femme vit toujours avec ce bout de métal dans le cerveau.

    Les enquêteurs, raconte le quotidien régional, ont eu du mal à croire à la thèse de l'accident qu'a plaidé le tireur, mais son épouse a confirmé les faits. "Le vrai n'est parfois pas vraisemblable", a soutenu Me Stéphane Simonin, l'avocat du Carpentrassien. Le parquet a suivi, jusqu'à un certain point.

    L'accusation a finalement requalifié le chef de "port d'arme" en simple "détention d'arme", ce pour quoi le prévenu a écopé de 500 euros d'amende. Responsable à l'évidence de "blessures involontaires", le tireur aura compris, on l'espère, que sa "malheureuse imprudence aurait pu avoir de tragiques conséquences". Le tribunal l'a en tout cas dispensé de peine pour "blessures involontaires".

    Source : http://www.metronews.fr/info/le-fait-divers-du-jour-une-balle-accidentellement-logee-dans-le-crane-de-sa-femme-enceinte/mmkw!MAZX7ReZWae2/

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique
Free Fairy Butterfly 2 Cursors at www.totallyfreecursors.com