• Voici un truc !

    La meilleure technique, c'est celle des psys. La méthode d'écoute. Ne cherche pas à dire quelque chose, apprends à écouter ! Comment ?
    Quand on te dit quelque chose, tu répètes soit exactement la même chose, soit une phrase qui veut dire la même chose. Ou encore, tu valides, tu interprètes ce que dit l'autre, tu exprime ce que tu ressens, ses sentiments... Cela incite l'autre à parler, et TOUT LE MONDE est heureux de se sentir compris et écouté. C'est une excellente manière de se faire des amis.  
    Exemple basic !
    "- Il fait froid aujourd'hui.
    - Oui, c'est vrai, ça caille.
    - J'aurais dû mettre un pull.
    - Oui, tu aurais dû te couvrir, tu as l'air d'avoir un peu froid. 
    - Ouais, j'ai peur d'attraper la grippe.
    - ça te fait vraiment peur on dirait.
    - Un peu parce que j'ai de l'asthme.
    - Ah bon, tu as de l'asthme.
    - Oui, j'ai même été à l'hôpital une semaine l'année dernière...
    - ça n'a pas dû être marrant.
    - Non, c'est horrible d'avoir l'impression qu'on étouffe...
    -Ah bon, tu as eu l'impression d'étouffer ?
    - Oui,on a l'impression qu'on va mourir..." 
    Bon, tu vois ce que je veux dire !!! 

    Source : https://www.rtl.fr/girls/intime/j-ai-un-probleme-de-dialogue-avec-les-autres-7777232618

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • D’après les données de l’Organisation Mondiale de la Santé, les infarctus ou crises cardiaques dérobent 25 millions de vie chaque année, ce qui représente 45% des décès dans le monde. Un chiffre considérable qui illustre les dangers liés à ces attaques ! En effet, l’infarctus du myocarde est la principale cause de décès dans le monde.

     

    C’est d’ailleurs pour cela qu’il faut faire attention ! Nous devons prévenir les crises cardiaques et être prêts si jamais elles surviennent. La bonne nouvelle, c’est qu’il est assez facile de tenir à distance cette menace. Nous allons voir comment faire pour garder un cœur sain, et nous verrons aussi comment reconnaître les symptômes d’une crise cardiaque.

     

     

     

    Qu’est-ce qu’un infarctus ?

     

    L’infarctus du myocarde est un blocage du flux sanguin vers le cœur. Il est provoqué par une obstruction totale d’un vaisseau sanguin du cœur ou de l’artère coronaire. Tout cela empêche le sang de parvenir à une partie du cœur, ce qui provoque la mort du muscle cardiaque. L’interruption du flux sanguin survient lorsqu’il y a une accumulation de graisse appelée plaque. Elle se forme sur les parois de l’artère coronaire, soit par des caillots. soit par des spasmes coronaires.

     

    La clef, c’est le mode de vie !

     

    La méthode la plus efficace pour prévenir les crises cardiaques est d’adopter ou de modifier un ensemble d’habitudes dans différents domaines de notre vie. En effet, nous devons prendre soin de nos besoins nutritionnels, physiques, émotionnels et spirituels.

     

     

     

    L’alimentation est fondamentale ! Notre cœur nous sera reconnaissant si nous mangeons régulièrement des fruits et des légumes, et d’autant plus si ce sont des noix, des amandes, de l’ail, de l’oignon, du gingembre, du chocolat noir et, d’autre part, d’un ou deux verres de vin par jour. On doit aussi réduire au maximum la consommation de farines,  de glucides et de sucres ! Les poissons gras comme le saumon, la sardine et le thon sont aussi remplis de bienfaits pour cet organe si important.

     

    Réaliser une activité physique de manière régulière nous protège aussi efficacement contre les crises cardiaques. N’importe quelle activité qui augmente le rythme cardiaque est bénéfique. Il faut en faire au moins 20 minutes trois fois par jour, comme par exemple marcher, danser, ou alors faire du jardinage !

     

    La santé et l’équilibre émotionnel sont également cruciaux. Nous devons donc adopter certaines mesures. Par exemple, il faut se créer un réseau de relations saines, développer une estime de soi équilibrée, mais aussi accepter et exprimer nos émotions sans les juger, mais surtout, sans nuire à autrui.

     

    Développer notre spiritualité pour se connecter avec le transcendant est une autre ressource précieuse. En effet, il a été démontré que les pratiques telles que la méditation, la prière et le yoga ont un taux de réussite élevé pour ce qui est de la prévention. Il en va de même pour les soins palliatifs.

     

    Avoir une sexualité saine, c’est-à-dire une pratique régulière dans une relation monogame, nous permet aussi de réduire le risque d’AVC. De plus, il s’agit d’un exercice physique modéré qui réduit le stress et renforce les liens affectifs dans le couple.

     

    Arrêter de fumer sera aussi une grande aide contre les crises cardiaques.

     

    feuilles

     

    Comment reconnaître les symptômes d’une crise cardiaque

     

    Une crise cardiaque se manifeste généralement par une douleur à la poitrine, qui est soudaine et intense. On a une sensation de pression sur la poitrine, ce qui ne dure pas plus de cinq minutes. La douleur peut se propager vers le bras, l’épaule, la mâchoire, le cou, voir même le dos. D’autres symptômes peuvent inclure des étourdissements, des sueurs froides, de l’essoufflement, une confusion, de la transpiration, des vertiges, des nausées ou même plusieurs gênes comme une indigestion.

     

    Chez les femmes, les symptômes peuvent être différents. On peut par exemple avoir une sensation de brûlure dans l’abdomen supérieur, des vertiges, des sueurs et des maux d’estomac. Parfois, on ne sent pas la douleur classique du côté gauche de la poitrine, et on peut donc négliger sans le vouloir l’apparition de la crise cardiaque. En effet, on ne s’en rend pas compte ! Puisque les symptômes varient d’un sexe à l’autre, il faut consulter immédiatement un médecin en cas de doute, surtout s’il y a des facteurs de risque ou des antécédents. Attention : ne prenez pas la voiture, car cela est très dangereux pendant une crise cardiaque.

     

    Le mieux est donc de garder notre cœur en bonne santé.  Qu’est-ce que cela veut dire ? Nous devons prendre soin de nous-mêmes ! Et pour cela, nous devons adopter un mode de vie qui sera source de bien-être.

    Source : https://amelioretasante.com/quels-sont-les-symptomes-dune-crise-cardiaque/

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Comment lutter efficacement contre les mains sèches ? Retrouvez les astuces naturelles et efficaces pour nourrir votre peau. Pourquoi a-t-on les mains sèches ? Comment y remédier ? Votre peau est irritée et ne parvient pas à maintenir son niveau d’hydratation optimale ? La plupart du temps, cela vient de petites agressions répétées : contact avec l’eau, souvent trop calcaire, le savon, les produits d’entretien, tels que liquide vaisselle et eau de Javel. mains seches Une crème pour les mains peut être indispensable ©Tasha Cherkasova Se laver les mains aussi souvent que recommandé, c’est-à-dire notamment à chaque passage aux toilettes, avant de manger ou de cuisiner, est suffisant pour rendre les mains sèches. À noter que l’on se rend plus facilement compte que nos mains sont sèches quand l’automne arrive car le temps froid et humide est une agression supplémentaire, qui peut rendre le problème plus visible, voire douloureux. Mains sèches : d’abord protéger vos mains contre les agressions quotidiennes La première action est de protéger vos mains contre les agressions quotidiennes. Bien entendu, il n’est pas question de faire l’impasse sur l’hygiène : se laver les mains reste un passage obligé. Mais il est possible d’éviter de faire que ce geste de propreté ne mette la peau en danger. Pour cela, il est conseillé : d’utiliser toujours un savon doux, ou spécialement mis au point pour les peaux sèches ou fragiles. Si vous développez des allergies, les plus recommandés sont le savon de Marseille ou le savon d’Alep. de bien rincer les mains, sans les laisser sous l’eau plus que nécessaire. de sécher soigneusement les mains tout de suite après, y compris les espaces entre les doigts. si possible, d’appliquer une crème hydratante légère juste après s’être lavé les mains. Où acheter des savons de grande qualité ? Sur la boutique consoGlobe ! Boutique savons 5 conseils simples et pratiques pour éviter les mains sèches au quotidien Ensuite, les cinq astuces suivantes vous permettront plus particulièrement de protéger vos mains : Portez des gants, de préférence en cuir ou en soie, quand il fait froid, dès que vous sortez dehors. Appliquez de la crème hydratante tout au long de la journée, en fines couches pour que l’activité ne soit pas gênée. Appliquer une crème nourrissante sur les mains au coucher permet à la peau, au repos, d’absorber davantage le produit durant la nuit. Enfilez des gants en latex pour utiliser les produits ménagers. Évitez l’utilisation de nettoyants industriels et privilégiez les produits d’hygiène et d’entretien naturels tels que vinaigre blanc, bicarbonate de soude, gel-douche surgras à pH neutre. Et vérifiez la présence de la mention » testé dermatologiquement » sur l’étiquette. Effectuez un gommage des mains deux fois par mois, en massant la peau pour favoriser la circulation sanguine et éliminer bactéries et toxines. Mains sèches : les produits naturels à favoriser Lorsque l’on a les mains sèches, certains produits naturels sont à privilégier, notamment pour leurs vertus : La glycérine a un effet réparateur, lubrifiant et émollient. Le miel et la cire d’abeille protègent et nourrissent la peau. L’extrait d’huile d’amande douce adoucit et tonifie la peau. L’huile d’argan, de ricin ou d’avocat ont un fort effet hydratant, nourrissant et anti-vieillissement. Le beurre de karité ou de monoï régénèrent et protègent du froid. Le jus de citron revitalise la surface de la peau et régule le pH. Mains sèches 1 Mains sèches : 2 recettes naturelles maison pour y remédier Pour lutter contre la sécheresse des mains, certaines préparations maison peuvent être une alternative aux crèmes cosmétiques prêtes à l’emploi. Moins coûteuses et souvent plus efficaces, elles sont faciles à concevoir à partir de produits naturels. En voici deux à faire chez soi : Recette naturelle pour hydrater les mains Soin à l’huile d’amande douce pour réparer les mains sèches

     

    Source : https://www.consoglobe.com/mains-seches-hiver-cg

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Le Kombucha

    Qu'est ce que le Kombucha

    http://je-mange-vivant.com/boutique
    Vous me suivez depuis déjà quelques années à travers mes articles sur l'alimentation, la crusine et la santé au naturel.
    A votre demande nous avons décidé de distribuer certains produits difficiles à trouver, avec des tarifs étudiés au plus bas et d'une qualité testée par moi-même. 
    Les produits dont nous parlons dans cet article sont disponibles à la vente sur la boutique en ligne de JeMangeVivant : Souches de Kombucha, Grains de Kéfir, Cures Hulda Clark, Charbon actif et + de cinquante produits autour de l'alimentation vivante.
     

    Vous savez déjà que le kombucha est un de mes produits fétiche. La souche sert à fabriquer une délicieuse boisson saine et riche en probiotiques. La préparation issue de la fermentation du Kombucha (aussi appelé Combucha en fonction des régions) est pour moi un des incontournables que tout crudivore se doit d’avoir à sa disposition dans ses placards.

    Une boisson et du goût

    La préparation de Kombucha, d’un point de vue gustatif, se rapproche à s’y méprendre à du cidre doux et les saveurs obtenues dépendent de nombreux facteurs environnementaux qui influeront notamment sur la vitesse de fermentation de la culture, sur l’acidité ou encore sur le degré d’alcool (pas de panique la boisson ne dépasse que très rarement les 2-3%).

     

    La recette classique

    Acheter une souche de KombuchaIngrédients et ustensiles nécessaires :

    • un champignon de longue vie Kombucha
    • 1L de l’eau
    • une casserole
    • un récipient en verre ou en porcelaine
    • une étoffe laissant passer l’air (gaze ou autres)
    • un élastique

    Pour un Litre d’eau :

    80 à 100 grammes de sucre blanc + 8 à 10g de thé noir (ou 2 cuillères à café) + 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre afin d’acidifier le milieu lors de la première fermentation.

    Préparation :

    • Faites bouillir l’eau avec le sucre
    • Retirez la casserole du feu et faites infuser le thé dans l’eau (15mn)
    • Versez en filtrant les résidus dans le récipient en verre (ou toute autre matière mais il faut absolument éviter le métal)
    • Quand la préparation est devenue tiède versez le vinaigre de cidre
    • Déposez le champignon en surface, côté clair dessus
    • Recouvrez avec l’étoffe et maintenez la grâce à un élastique autour du bocal
    • Laissez fermenter dans un endroit chaud, à l’abri du soleil et aéré
    • Au bout de quelques jours, goûtez le liquide, qui doit commencer à avoir une odeur de vinaigre
    • Lorsque le goût vous convient ou aux alentours du 8ème jour de fermentation, récupérez délicatement le champignon
    • Filtrez le liquide avec une passoire et le verser dans une bouteille que vous conserverez au frais jusqu’à consommation (Ne pas trop attendre sinon la boisson deviendra trop acide)

    Les 3 grandes règles de l’apprenti Kombucha’vore

    la température

    La culture et sa réussite dépendent en grande partie de la température de la pièce dans laquelle vous entreposerez cette dernière. Il arrive souvent que certains débutants ratent leur préparation à cause d’une température trop basse, il est vivement conseillé de laisser sa culture fermenter à des températures avoisinant les 25°C au moins.

     

    Pas toujours évident de gérer la température, surtout en saison hivernale, il existe des supports appelés tapis chauffants qui permettent de maintenir la température idéale pour le bon développement de votre culture.

    L’acidité

    Le Kombucha aime les solutions acides et il vaut mieux gérer cet aspect pour que la souche ne pourrisse pas. C’est aussi pour cette raison que l’on ajoute une cuillère à soupe de vinaigre de cidre à chaque départ de culture. En règle générale cela suffit amplement à maintenant une acidité proche de 3ph.

     

    Le sucre

    Le Kombucha aime le sucre… c’est comme ça. C’est pourtant un aliment auquel je ne porte pas spécialement d’amour mais il est essentiel d’utiliser du sucre blanc et en bonne quantité pour assurer la bonne marche de votre culture.

     

    Comment savoir si ça marche ?

    Le problème avec les boissons fermentées c’est qu’il faut toujours un certain temps avant de pouvoir constater que la culture est en bonne voie et n’est pas en train de dépérir. Quelques points à vérifier pendant les 8 à 10 jours de culture :

     

    1. Au bout de 3-4 jours votre souche doit remonter en surface sous l’effet de la production de CO2
    2. Au bout de 5-6 jours vous devriez constater la formation d’une membrane transparente en surface (duplication du kombucha)
    3. En fin de culture la boisson doit avoir perdue une bonne partie de son glucose (goûter à l’aide d’une paille si nécessaire)
    4. Jamais il ne devra apparaître de la mousse sur votre souche pendant la culture (c’est en général mauvais signe, il faut jeter la souche). A ne pas confondre avec les filaments noirs qui se forment pendant la culture et qui sont tout à fait normaux, il suffira de filtrer la culture avant de la boire.

    Pour en savoir plus :

    Reconnaître un Kombucha malade ou une culture de kombucha ratée

    Je veux du KOMBUCHA

     

     
     
    Rating: 3.8/5 (19 votes cast)
    Le Kombucha3.8 out of 5 based on 19 ratings  
    http://je-mange-vivant.com/boutique
    Vous me suivez depuis déjà quelques années à travers mes articles sur l'alimentation, la crusine et la santé au naturel.
    A votre demande nous avons décidé de distribuer certains produits difficiles à trouver, avec des tarifs étudiés au plus bas et d'une qualité testée par moi-même. 
    Les produits dont nous parlons dans cet article sont disponibles à la vente sur la boutique en ligne de JeMangeVivant : Souches de Kombucha, Grains de Kéfir, Cures Hulda Clark, Charbon actif et + de cinquante produits autour de l'alimentation vivante.
     

    A propos de l'auteur : 

     
     
    Source : http://je-mange-vivant.com/le-kombucha/
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Définir sa méthode de respiration Pour savoir si vous respirez par le ventre ou par l’abdomen, mettez vous en position allongée, une main sur la poitrine et l’autre main sur le ventre. Prenez une inspiration : si votre poitrine se gonfle en premier, vous respirez par le thorax. Dans le cas contraire, vous respirez par l’abdomen. La respiration par le thorax ne permet pas d’utiliser l'intégralité de nos capacités respiratoires : la fatigue se fait donc ressentir plus vite, que ce soit au quotidien ou à l’effort, en raison d’un apport trop élevé en oxygène. Il faut donc apprendre à respirer par le ventre. En position allongée, un ballon gonflable dans la bouche, prenez une inspiration (1 seconde) et expirez en poussant sur le ventre de manière à gonfler le ballon (3 secondes). Répétez l’opération 10 è 15 fois. Un exercice pour se détendre La « respiration de la lune » donne de bons résultats. Asseyez-vous sur votre lit en position du lotus, le dos bien droit mais les muscles du corps décontractés. Bouchez votre narine droite avec le pouce droit et inspirez pendant 8 à 10 secondes par votre narine gauche. Bouchez également votre narine gauche avec l’annulaire et le majeur de la main droite. Retenez votre respiration pendant 8 à 10 secondes. Expirez lentement par la narine gauche. Répétez l’opération 10 à 15 fois.

    http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=apprendre-a-mieux-respirer-des-conseils-pour-mieux-respirer-

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire

  • Prévention alcool par bmarc007

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Semaine de prévention du diabète. Près de 4 millions de personnes sont concernées en France. La maladie peut entraîner des complications graves. Dans certains cas, cela va jusqu'à l'amputation du pied. Il faut un suivi régulier, assuré par des podologues.

    Cet étudiant est un futur podologue. Il apprend à tester la sensibilité du pied des patients diabétiques.

    Le problème essentiel est une perte de sensibilité au niveau des pieds. Il peut se blesser en marchant ou avec une chaussure.

    Les lésions des pieds sont une complication fréquente chez les diabétiques : atteintes des nerfs et déformations du pied.

    Si on ne fait rien, cela va se transformer en une plaie qui mettra des mois à cicatricer.

    Une des solutions pour prévenir ces lésions, des semelles, comme celles qu'apprennent à confectionner ces élèves.

    La semelle compense les déformations pour annuler les hyperpressions plantaires.

    La formation de podologue intègre désormais la prise en charge du malade diabétique. Surprenant pour ceux qui débutent.

    Je ne savais pas que les diabétiques avaient ce problème.

    Pour moi, le diabète, c'était un problème sanguin. C'est en arrivant a la formation que j'ai vu l'importance.

    Lors des soins aux diabétiques, les futurs podologues devront penser à l'éducation de leurs patients.

    Penser à vérifier régulièrement ses pieds, tous les soirs ou matins.

    Pas si facile sur le long terme.

    Souvent on le fait un certain temps, puis on laisse passer.

    La Sécurité sociale rembourse des visites chez le podologue pour éviter.

    On s'occupe de beaucoup de patients diabétiques compliqués pour lesquels on est obligé d'amputer un orteil ou un bout de pied à cause d'une infection.

    Chaque année entre 8.000 et 10.000 personnes diabétiques doivent être amputées.

    Source : http://www.francetvinfo.fr/prevention-du-diabete-l-importance-du-podologue_614119.html

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Le papier d'aluminium est un élément utilisé très souvent lorsque nous faisons de la cuisine. En effet, il est souvent utilisé pour recouvrir les aliments avant de la placer dans le four pour amorcer la cuisson.

    Ceci étant dit, il semblerait qu'à chaque fois que nous utilisons cette méthode, nous mettons notre vie en danger. C'est du moins ce qu'une équipe de médecins.

    La raison? Tout d'abord, vous devez comprendre que l'aluminium est mauvais pour le cerveau. Il s'agit d'un métal lourd neurotoxique qui a été soucié lié à la maladie d'Alzheimer.

    S'exposer à ce métal pourrait pourrait entraîner un déclin mental, ce qui affecterait votre contrôle corporel, votre coordination, votre mémoire et votre équilibre. Malheureusement, les dommages causées sont permanents.

    En plus de causer des dégâts au niveau du cerveau, la consommation d'aliments qui ont été cuits dans du papier d'aluminium peut affecter les os puisque le metal peut s'accumuler à l'intérieur de votre corps et lutter avec le calcium, ce qui n'est pas une bonne chose.

    Finalement, les poumons peuvent également être touchés. Lorsque vous vérifiez la cuisson de votre aliment, vous devez évidemment ouvrir la porte de votre four et lorsque vous respirez la chaleur qui provient du four, des particules d'aluminium peuvent se retrouver dans votre système et causer des problèmes respiratoires.

    Bref, chaque fois que vous placer des aliments enroulés dans du papier d'aluminium dans votre four afin d'amorcer la cuisson, dites-vous que vous risquez gros en ce qui concerne votre santé.

    Vous pouvez donc continuer à utiliser cette méthode et espérer qu'il ne vous arrive rien ou vous pouvez essayer de trouver une autre façon de faire cuire vos aliments.

     

     

    Source :  http://www.rosepingouin.com/2016/11/16/les-medecins-recommandent-fortement-de-ne-plus-uti/

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  
    Commencons par parler des aliments qui comportent le plus de protéines et donc capables de mieux nous approvisionner en acides aminés. Nous savons tous qu'il y a deux principaux types de protéines qui sont les protéines animales et les protéines végétales. Ces deux types de protéines n'ont cependant pas la même capacité d'apport en acides aminés, les protéines animales étant plus riches que les protéines végétales. Mais ce qu'il faut aussi ajouter, c'est que même au niveau des sources de protéines animales il y a une inégalité en terme toujours de capacité d'apport en acides aminés, pareil pour les sources de protéines végétales. Essayons donc de parler de tout cela de façon plus détaillée et séparément. Débutons déjà par les sources de protéines végétales qui ont la réputation de n'être capables d'apporter que très peu d'acides aminés à l'organisme. Et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle elles sont très peu appréciées des sportifs en général et en particulier des adeptes de la musculation. Pourtant, la viande que nous consommons et qui est très riches en acides aminés provient d'animaux qui eux se nourrissent généralement de végétaux. Pour dire que les sources de protéines végétales sont également à ne pas négliger, surtout qu'elles ont l'avantage de ne pas contenir de graisse. Pour citer maintenant les sources de protéines végétales les plus riches en acides aminés, nous mentionnement tout d'abord le soja qui est la plus riche et la plus complète, suivie par les pois cassés secs, les germes de blé, les cacahuètes, les lentilles sèches, les haricots secs, les pois chiche secs, le cacao en poudre, les amandes etc.

    Quittons les sources de protéines végétales et interessons nous maintenant aux sources animales qui elles sont sans aucun doute les meilleures avec à peu près 20% d'acides aminés dans la quasi totalité des viandes et des poissons. Aussi, elles sont certes toutes complètes et très riches en acides aminés essentiels mais il faut faire attention en les consommant car leur teneur en gras est tout aussi elevée avec environ de 10 à 20%. La viande rouge est la source de protéines animales qui contient le plus de mauvaises graisses, c'est à dire les graisses saturées très néfastes pour l'organisme. Il faut donc les consommer avec beaucoup de modération et plutôt privilégier les poissons qui ont la même téneur en acides aminés que les viandes et qui sont plus riches en bonnes graisses avec entre autre une bonne concentration en oméga 3. Par ailleurs, les viandes blanches comme celles des volailles sont aussi très conseillées car étant beaucoup plus faibles en mauvaises graisses que les viandes rouges. La viande de poulet contient par exemple à peu près seulement 5 à 10% de graisse, et le poucentage de la viande de dinde est encore plus interessant. Toute fois, nous vous conseillons de toujours retirer les graisses visibles des viandes avant de les faire cuire et ne pas oublier de sortir également le jus de cuisson. Quant aux volailles, il faudra plutôt éviter de consommer leur peau qui est une très grande réserve de graisses. Maintenant, pour citer les sources de protéines animales les plus riches en acides aminés, il y a d'abord en tête les viandes rouges ou blanches et les poissons, suivis de l'oeuf, du lait et des fromages comme le parmessan, la gruyère, l'emmental etc.

    Terminons par parler des compléments alimentaires et des sources concentrées de protéines qui sont nécéssaires lorqu'on fait de la musculation. Ces derniers se présentent généralement sous forme de poudres, dans ce cas l'aliment utilisé est déshydraté, de pâtes aux protéines, ou encore de barres chocolatées. Notons par ailleurs qu'il y a trois sources essentielles de protéines utilisées comme suppléments de musculation par les fabricants. La première de ces sources qui est aussi la principale et la plus appréciée par les adeptes de la musculation, est le lait utilisé pour produire de la caséine et de la whey protéine. La seconde source est l'oeuf qui est utilisé pour la fabrication des "egg protéines" ou protéines d'oeuf. Le soja se présente comme étant la troisième source essentielle de protéines utilisée comme supplément de musculation. Il sert à la production du seul supplément de protéines d'origine végétale, l'isolat de soja. Cependant, même s'il est vrai que ces sources concentrées de protéines sont très riches en acides aminés, il ne faudra pas oublier qu'elles ne sont que des compléments, donc tout doit partir d'abord d'une bonne alimentation. Les compléments ne viennent qu'après. Alors, utilisez les convenablement si vous ne voulez pas avoir de problèmes de santé.

    Ce qu'il faut retenir au terme de cette étude, c'est que l'utilisation simultanée des sources de protéines animales et végétales est ce qu'il y a de mieux à faire pour que notre organisme ne manque pas d'acides aminés qui sont si importants pour lui. Et là encore il faudra faire le choix des bons aliments, c'est à dire les plus riches en acides aminés et les moins riches en graisse. Maintenant pour les personnes qui font de la musculation, il faudra ajouter à cette bonne alimentation des compléments alimentaires ou sources concentrées de protéines. Mais cela doit se faire impérativement avec une très bonne alimentation à la base.

    Source : http://www.musculation.es/3-ou-trouver-les-acides-amines.html

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • La nature alcaline de la vitamine C nous aide à maintenir une peau saine et radieuse depuis l'intérieur, car elle élimine les bactéries responsables de l'acné.

     

     

    Les citrons ont beaucoup de propriétés bienfaisantes pour la santé qui sont reconnues depuis des siècles. Les deux principales sont d’une part leur puissante action anti-bactérienne et antivirale, et d’autre part leur efficacité pour stimuler le système immunitaire ; il est également utilisé dans les régimes, car le jus de citron est également digestif et est un bon dépuratif pour le foie.

    Les citrons renferment bon nombre de substances, en particulier de l’acide citrique, du calcium, du magnésium, de la vitamine C, des bioflavonoïdes, de la pectine et du limonène qui renforcent les défenses de l’organisme et combattent les infections. 

    Comment doit- on préparer l’eau tiède citronnée ?

    Il faut utiliser de l’eau minérale qui doit être tiède et non bouillante. Il ne faut pas que l’eau soit froide, car notre organisme l’assimile lentement et il lui faut dépenser plus d’énergie pour assimiler l’eau glacée que l’eau tiède. Il faut toujours utiliser des citrons frais, bio de préférence, et jamais du jus de citron mis en bouteille. Pressez 1/2 citron dans un verre d’eau pour le boire au réveil et à jeun.

    Les bienfaits de l’eau tiède citronnée

    1. Elle facilite la digestion

    Le jus de citron favorise l’élimination des déchets et des toxines. Grâce à sa composition atomique similaire à celle de la salive et de l’acide chlorhydrique des sucs digestifs, il stimule le foie à produire de la bile, un acide nécessaire à la digestion.

    Les citrons sont également riches en minéraux et en vitamines et réduisent les toxines dans le tractus gastro-intestinal. Les propriétés digestives du jus de citron soulagent les symptômes de l’indigestion tels que les brûlures d’estomac, les renvois et la distension abdominale. L’American Cancer Society recommande aux patients atteints de cancer de boire de l’eau citronnée chaude pour stimuler les mouvements intestinaux.

    2. Elle dépure le système urinaire car elle est diurétique

    Le jus de citron favorise aussi l’élimination des déchets parce qu’il augmente la quantité d’urine dans le corps. Donc, lorsque l’on boit du jus de citron, les toxines sont éliminées plus rapidement et le conduit urinaire reste en bonne santé. L’acide citrique des citrons active la fonction de l’enzyme qui stimule le foie et lui permet de se détoxifier.

    3. Elle stimule le système immunitaire

    Système immunologique

    Grâce à la quantité de vitamine C qu’il contient, le citron sert à renforcer le système immunitaire.

    Le citron est riche en vitamine C, et il est donc très utile pour combattre le rhume. Il est riche en potassium et stimule le cerveau et le système nerveux. Le potassium aide aussi à contrôler la tension artérielle. L’acide ascorbique (vitamine C) qui est contenu dans le citron a des effets anti-inflammatoires et s’utilise en complément pour traiter l’asthme et d’autres problèmes respiratoires, et il améliore également la capacité d’absorption du fer par l’organisme.

    4. Elle équilibre le taux du pH sanguin

    Le citron est l’un des aliments les plus alcalinisants pour le corps. Il est lui-même acide, mais dans le corps il devient alcalin (l’acide citrique ne produit pas d’acidité dans le corps une fois métabolisé). Le citron contient autant d’acide citrique que d’acide ascorbique, tous deux des acides faibles qui sont facilement métabolisés dans le corps et qui font que le contenu minéral du citron puisse alcaliniser le sang.

    Les états pathologiques ne surviennent que lorsque le pH du corps est acide. Ainsi, boire de l’eau citronnée régulièrement peut servir à éliminer l’acidité totale du corps, comme l’acide urique dont l’excès est l’une des principales causes des accès douloureux et des inflammations articulaires.

    5. Elle nettoie la peau

    Traitement maison de la peau

    Le jus de citron nettoie le visage, mais il est également très efficace pour nettoyer les mains et les peaux grasses.

    La vitamine C et d’autres antioxydants que contient le citron contribuent à effacer les rides et les taches, et à combattre les radicaux libres. La vitamine C est vitale pour garder une peau saine et lumineuse, car sa nature alcaline détruit quelques-unes des bactéries qui sont à l’origine de l’acné. En fait, on peut l’appliquer directement sur les cicatrices ou sur les taches de vieillesse pour les éclaircir. Et comme l’eau citronnée épure le sang en éliminant les toxines, elle nous permet d’avoir une peau nette en agissant depuis l’intérieur !

    6. Le citron donne de l’énergie et améliore le moral

    L’énergie qu’un être humain puise dans les aliments provient des atomes et des molécules de ces derniers. Lorsque les ions positifs des aliments pénètrent dans le tractus digestif et interagissent avec les enzymes chargées d’ions positifs, il se produit une réaction. Le citron fait partie de ce petit nombre d’aliments qui sont chargés d’ions plus négatifs et qui, en atteignant le tractus digestif, donnent davantage d’énergie à l’organisme. L’arôme du citron a lui aussi des facultés énergisantes qui activent la bonne humeur. L’odeur du jus de citron contribue à réduire le niveau d’anxiété et les symptômes dépressifs.

    7. Elle sert à cicatriser les blessures

    L’acide ascorbique (vitamine C) qui se trouve dans le citron sert à cicatriser les blessures ; c’est un nutriment essentiel pour garder les os en bonne santé, de même que le tissu connectif et le cartilage. Comme nous l’avons indiqué plus haut, la vitamine C possède également des propriétés anti-inflammatoires. En définitive, la vitamine C est indispensable à une bonne santé, à un état psychologique équilibré et à la résolution des lésions.

    8. Elle rafraîchit l’haleine

    Haleine

    Le citron, la menthe, le yaourt : d’excellents alliés pour combattre la mauvaise haleine !

    Le citron aide à rafraîchir l’haleine et aussi à soulager les douleurs dentaires et la gingivite. Il ne faut pas oublier que l’acide citrique peut éroder l’émail dentaire : l’idéal est donc de se brosser les dents avant de boire l’eau citronnée ou d’attendre un moment si on se brosse les dents après l’avoir bue. De même, on peut se rincer la bouche avec de l’eau purifiée après avoir bu de l’eau citronnée.

    9. Elle hydrate le système lymphatique

    L’eau tiède citronnée contribue au bon fonctionnement du système immunologique en l’hydratant et en apportant les fluides que le corps a éliminé. Lorsque le corps est privé d’eau, les conséquences suivantes se font sentir : fatigue, torpeur, affaiblissement des défenses immunitaires, constipation, manque d’énergie, tension artérielle trop haute ou trop basse, insomnie, manque de clarté mentale, etc.

    10. Elle aide à maigrir

    perdredupoids

    Les propriétés amincissantes du citron sont bien connues et appréciées. C’est un excellent détoxifiant et anti-inflammatoire qui a également des propriétés antioxydantes grâce à sa haute teneur en vitamine C.

    Le citron est très riche en pectine, ce qui aide à réduire l’appétit. Plusieurs études ont démontré que les personnes qui suivent une diète alcaline ont tendance à perdre du poids plus rapidement !

     

    Source : http://amelioretasante.com/eau-tiede-citronnee-chaque-matin-10-avantages/

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    breuss

    L’Autrichien Rudolf Breuss a consacré toute sa vie à découvrir le meilleur remède naturel pour le cancer.

     

    Il a élaboré ce jus unique qui fournit des résultats exceptionnels pour faire face au cancer. Il a traité plus de 45 000 personnes aux prises avec le cancer et d’autres maladies incurables avec cette méthode. Breuss a déclaré que le cancer peut survivre seulement avec l’aide de protéines.

    Il a conçu un régime alimentaire unique qui dure 42 jours, et il suggère de boire simplement des tisanes et son jus de légumes spécial, avec la betterave comme ingrédient principal. Au cours de ces 42 jours, les cellules cancéreuses s’affament et meurent, tandis que votre santé est améliorée.

    Afin de préparer son jus spécial vous avez besoin de légumes biologiques. Voici exactement ce dont vous aurez besoin:

    Betterave (55%)
    Carottes (20%)
    Céleri (20%)
    Pommes de terre (3%)
    Radis (2%)

    Vous avez simplement besoin de mettre tous les composants dans un extracteur de jus. Voilà, vous vous préparez à commencer votre traitement.

    Il suffit de garder à l’esprit de ne pas exagérer avec la consommation du jus, buvez-en juste la quantité dont votre corps a besoin.

    La betterave est abondante en antioxydants, vitamines C, B1, B2, B6, acide folique et pantothénique et en potassium, phosphore, magnésium, calcium, sodium, fer, zinc. La betterave rouge est considérée être l’un des légumes les plus utiles pour la santé. La couleur rouge des betteraves provient de pigments magenta appelés bétacyanines.

    Un éventail d’études de recherche ont confirmé que la betterave est incroyablement bénéfique dans le traitement de la leucémie et du cancer.

    Tout d’abord, les betteraves sont abondantes en bétaïne, qui est un acide aminé ayant des propriétés anticancéreuses efficaces. De plus, elle est un puissant anti-inflammatoire, antioxydant et dépuratif. Les études de recherche vérifient que la bétaïne endommage les cellules dans le tissu de croissance.

     

    La betterave peut être utilisée pour le traitement de beaucoup de sortes de cancer et les résultats d’une étude ont montré que 100% des sujets atteints de cancer ont répondu favorablement au traitement par la betterave.

    Elle est bénéfique pour les femmes enceintes en raison du fait qu’elle contient des teneurs élevées en acide folique. Elle améliore la fonction du foie et de la vésicule biliaire, ce qui évite la constipation. Elle est une aide précieuse pour les maux de tête, les maux de dents, la dysenterie, les problèmes osseux, les problèmes de peau et les malaises menstruels. C’est une réelle plante médicinale tout usage qui doit d’être un élément essentiel de chaque régime.

    Source : http://www.sante-nutrition.org/les-cellules-cancereuses-meurent-en-42-jours-le-jus-elabore-par-le-celebre-medecin-autrichien-va-detruire-les-cellules-cancereuses/

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Il n'existe pas de moyen reconnu par les médecins pour prévenir la maladie de Parkinson. Voici tout de même ce qu’indiquent des recherches.

     
     Les hommes qui consomment des boissons à la caféine (le café, le thé, le cola) de manière modérée (de 1 à 4 tasses par jour) pourraient bénéficier d'un effet protecteur contre la maladie de Parkinson, selon des études de cohorte de grande envergure. Une étude menée auprès d'une population d'origine chinoise a montré le même effet. Par contre, chez les femmes, l'effet protecteur n'a pas été démontré aussi clairement. Tout de même, une étude de cohorte d'une durée de 18 ans révèle que le risque de maladie de Parkinson diminue chez les consommatrices de café qui ne prennent pas d'hormones de remplacement à la ménopause. À l'inverse, la prise combinée d'hormones de remplacement et de caféine augmenterait les risques.
     

    Par ailleurs, les personnes dépendantes du tabac seraient moins à risque d'avoir la maladie de Parkinson. La nicotine stimulerait la libération de dopamine, compensant ainsi le déficit en dopamine retrouvé chez les malades. Cependant, ce bénéfice ne pèse pas lourd en comparaison de toutes les maladies que peut engendrer le tabagisme, notamment plusieurs types de cancers.

     

     

    Source : http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=maladie-parkinson-pm-prevention-de-la-maladie-de-parkinson

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  Les facteurs de risque et la prévention d'une tumeur cérébrale (cancer du cerveau)

    Facteurs de risque

    Bien que les causes des tumeurs cérébrales soient encore mal connues, certains facteurs semblent accroître les risques.

    • Origine ethnique. Les tumeurs cérébrales surviennent plus souvent chez les individus d’origine caucasienne, sauf dans le cas des méningiomes (une tumeur généralement bénigne concerne les méninges, autrement dit les membranes recouvrant le cerveau), plus fréquents chez les individus originaires d'Afrique.
    • Âge. Bien que les tumeurs cérébrales peuvent survenir à tout âge, les risques augmentent en vieillissant. La majorité des tumeurs sont diagnostiquées chez des personnes de plus de 45 ans. Toutefois, certains types de tumeurs toutefois, comme les médulloblastomes, surviennent presque exclusivement chez les enfants.
    • Exposition à la radiothérapie. Les individus qui ont été traités par des rayons ionisants sont plus à risque.
    • Exposition à des produits chimiques. Bien que d'autres recherches plus poussées soient encore nécessaires pour confirmer cette hypothèse, certaines études en cours indiquent que l’exposition soutenue à certains produits chimiques, comme les pesticides, par exemple pourrait accroître les risques de tumeurs cérébrales.
    • Antécédents familiaux. Si l'existence d'un cas de cancer dans la famille proche constitue un facteur de risque de tumeur cérébrale, ce dernierreste modéré.

    Prévention

    Puisqu’on ne connaît pas la cause précise des tumeurs cérébrales primaires, il n’existe aucune mesure permettant d’en prévenir l’apparition. En revanche, il est possible de prévenir l'apparition  des autres cancers primaires à l'origine des métastases cérébrales par la réduction de la consommation de viande rouge, la perte de poids, un apport suffisant en fruits et légumes, la pratique d'une activité physique régulière (prévention du cancer du côlon), la protection cutanée en cas d'exposition au rayonnement solaire (cancer de la peau), l'arrêt du tabac (cancer du poumon) etc…

    Se servir des oreillettes systématiquement lors de l’utilisation des téléphones mobiles permet de réduire la quantité d’ondes dirigées vers le cerveau est bénéfique pour prévenir certains types de tumeurs.

    Source : http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=tumeur-cerebrale-cancer-cerveau-pm-facteurs-de-risque
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Prévenir la carie dentaire

    Pour prévenir l’apparition des caries, il est important d’adopter une très bonne hygiène bucco-dentaire et notamment d’apporter du fluor aux dents. Il est également nécessaire de privilégier une alimentation moins riche en sucres et de ne pas grignoter entre les repas. Un contrôle régulier au moins une fois par an chez son chirurgien-dentiste est indispensable.

    Se brosser les dents dès le plus jeune âge

    À quel âge les enfants doivent-ils commencer à se brosser les dents ? Peu de parents le savent, mais il faut commencer tout bébé pour prévenir les caries  le plus tôt possible : la toilette buccale doit donc faire partie de la toilette quotidienne pour éliminer les bactéries et les restes d’aliments.

    Il existe des méthodes adaptées à chaque âge. Demandez conseil à votre chirurgien-dentiste.

    • Pour les nourrissons, il est possible de nettoyer les gencives avec un carré de serviette ou une compresse mince et humide, vendue en pharmacie ou en supermarché.
    • Vers six ou huit mois, quand les premières dents apparaissent, il existe des brosses "premier âge" à poils extra doux pour brosser les gencives et les dents.
    • À l’âge de deux ou trois ans, il faut apprendre à votre enfant à se laver les dents lui-même et à cracher le dentifrice.
    • Vers six ou sept ans, votre enfant doit savoir se brosser les dents tout seul.

    Quelle brosse à dents utiliser ?

    Les chirurgiens dentistes conseillent généralement l’utilisation d’une brosse à dents souple. Ses poils se glissent plus facilement entre les dents et permettent donc un meilleur nettoyage. Dans tous les cas, les brosses à dents à poils durs sont fortement déconseillées car elles peuvent blesser les gencives et abîmer les dents.
    Les brosses à dents à poils medium peuvent éventuellement être utilisées.
    Ne négligez pas votre façon de vous brosser les dents : brossez de la gencive vers la dent ("du rouge vers le blanc"), avec un mouvement de rotation (technique du rouleau), pendant trois minutes.

    Brosse à dents manuelle ou électrique ?

    Il n’y a pas de réel consensus sur l’utilisation d’une brosse à dents manuelle ou électrique. Si le brossage est bien réalisé (brossage en rouleaux), l’utilisation d’une brosse à dents manuelle est suffisante.

    La brosse à dents électrique peut être conseillée pour des personnes ayant des difficultés à se brosser les dents et à utiliser une brosse à dents manuelle (personnes âgées, sujets handicapés).

    Chez le grand enfant et l’adulte, après le brossage des dents, il est conseillé de compléter le nettoyage par le passage du fil dentaire.

    À VOIR - Carie dentaire

     

    Protéger ses dents avec du fluor 

    Le fluor protège les dents contre les caries, car il préserve l’émail des attaques acides.
    De petites quantités régulières de fluor suffisent, via un dentifrice fluoré ou des bains de bouche.
    Si nécessaire, le chirurgien-dentiste peut prescrire du fluor sous la forme de gel, de vernis, de comprimés ou de gouttes.

    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Une bonne santé bucco-dentaire pendant la grossesse

    Le risque d’avoir des caries est accentué chez les femmes enceintes. Plus de la moitié d’entre elles en ont à l’issue de leur grossesse. Aussi, n’oubliez pas de consulter votre chirurgien-dentiste au cours du second trimestre, période la plus adaptée pour les soins.

    Adopter une alimentation équilibrée

    Lorsque nous mangeons, l’acidité augmente dans notre bouche et attaque les dents, donc favorise les caries. Plusieurs heures sont nécessaires pour que cette acidité disparaisse.
    Le grignotage est particulièrement mauvais pour les dents. En effet, en consommant de petites quantités de sucres plusieurs fois dans la journée, l’acidité ne disparaît jamais dans la bouche et attaque les dents en permanence.

    L’idéal est de se contenter des principaux repas. Après avoir mangé, il est conseillé de se laver les dents. Si ce n’est pas possible, finissez votre repas par un verre d’eau pour vous rincer la bouche.

    Consulter les dossiers :
    Alimentation de l’enfant et de l’adolescent, de 3 à 18 ans
    Alimentation de l’adulte

    Consulter régulièrement son chirurgien-dentiste

    Votre chirurgien-dentiste recherche une carie débutante

    Même si vous ne souffrez pas, il est important de consulter en moyenne une fois par an pour surveiller l’apparition des caries. Si vous avez des dents plus fragiles, si le brossage n’est pas de bonne qualité, suivez les conseils de votre chirurgien-dentiste : il est parfois nécessaire de consulter plus souvent.

    Le but est de détecter les caries débutantes. Une carie commence toujours par une déminéralisation qui ramollit la surface de l’émail. À l’aide d’un instrument appelé "sonde dentaire", le chirurgien-dentiste passe en revue dent après dent : si l’émail est sain, la pointe glisse, si l’émail est ramolli, la pointe accroche.

    Comme certaines caries se nichent entre les dents, une radiographie s’avère parfois nécessaire. Grâce aux appareils numériques actuels, la dose de radiations est absolument insignifiante.

    Votre chirurgien-dentiste décèle et comble les premiers sillons profonds

    Si votre chirurgien-dentiste repère des sillons profonds, il peut utiliser une résine incolore pour protéger votre dent. Cette intervention est indolore et ne nécessite aucune anesthésie. Le but est d’empêcher le développement des bactéries dans ces endroits que la brosse à dents n’atteint pas facilement.

    Cette méthode est surtout utilisée chez les jeunes enfants, à un âge où ils sont particulièrement sujets aux caries :

    • vers six ans, dès l’apparition de la première molaire définitive (la sixième dent) ;
    • vers douze ans, lorsque les deuxièmes molaires définitives poussent.
    À RETENIR
        • Quand mon bébé a ses premières dents vers six ou huit mois, je peux lui laver les dents tous les jours avec une brosse à dents spéciale.
        • J’apprends à mon enfant à se brosser les dents dès l’âge de 2 ou 3 ans.
        • Je me brosse les dents deux fois par jour pendant deux minutes.
        • J’utilise un dentifrice enrichi en fluor qui protège l’émail de mes dents.
        • Je ne mange pas trop sucré. Je ne grignote pas entre les repas.
        • Après un repas, si je ne peux pas me laver les dents, je me rince la bouche avec un verre d’eau ou je mâche un chewing-gum sans sucre une dizaine de minutes pour stimuler la production de salive. C’est la salive qui protège nos dents des caries elle détruit les acides.
        • Je prends rendez-vous avec mon chirurgien-dentiste une fois par an.
        • Si mon enfant a 6, 9, 12, 15 ou 18 ans, je profite de l’examen bucco-dentaire M’T dents, offert par l’Assurance Maladie pour faire vérifier la santé de ses dents. Il bénéficie des soins gratuits lorsqu'ils sont nécessaires (hors prothèses et orthodontie).
          Consulter l'article "M’T Dents : des examens bucco-dentaires et des soins complémentaires gratuits pour votre enfant"
    Source : http://www.ameli-sante.fr/carie-dentaire/prevention.html

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
Free Fairy Butterfly 2 Cursors at www.totallyfreecursors.com